Mr Fantasme (4è partie)





Mr Fantasme - 4ème partie


« Bill attends-moi ! »
« Ben dépêches-toi alors ! »


Tom soupira et tenta de se dépêcher de rattraper son petit-ami alors que celui-ci était déjà sur la plage. Le dreadeux trainait deux planches de surf sous ses bras et ce n'était pas des plus légers. Et c'était comme ça à chaque fois. Tom prenait les planches et Bill s'amusait. Mais en même temps, comment lui en vouloir alors qu'il se faisait pardonner par des baisers et des câlins à n'en plus finir. Tom se dit alors qu'il avait franchement viré gay romantique à cause de - grâce à - Bill. Mais dans un sens il s'en foutait pas mal, il l'aimait. Le blond soupira une nouvelle fois et rejoignit son brun sur la plage. Il planta les planches de surf dans le sable et se posta aux côtés de son homme.

« T'y as pris goût pas vrai ? »
« La faute à qui ? »


Tom en rit légèrement. Après leur toute première expérience ensembles au surf, Bill avait laissé tomber l'idée. Sauf que voilà, voyant Tom s'amuser autant sur une planche le rendait presque jaloux de tout le temps qu'il passait avec elle et loin de lui. Alors il avait demandé à Tom de lui apprendre à nouveau et finalement, il avait appris à aimer ce sport et le pratiquait même plutôt bien aujourd'hui. Sauf que monsieur voulait passer son temps à la plage. Passer son temps à la plage en plein été impliquait forcément s'habiller en conséquence, short de plage et rien de plus. Et Tom ne supportait pas vraiment le regard des autres sur son homme. Bill avait un corps que beaucoup aimeraient toucher. Or il lui appartenait. Enfin il essayait de faire abstraction de tout ça alors que lui-même pouvait être le centre d'intérêts de beaucoup de monde. Sauf que lui attirait les filles et Bill attirait les mecs. Mine de rien, Bill avait pris énormément d'assurance vis-à-vis de son corps et du regard des autres. Cela faisait plaisir à Tom mais il aurait tout de même aimé garder un peu de ce Bill si timide et mignon. Bien qu'il était encore là par moment, à son plus grand bonheur.

« Bon on y va ? »

L'androgyne venait de sortir Tom de ses pensées et ce dernier lui sourit tout en attrapant sa planche de surf.

« Si tu arrives à me suivre ! »

Et il se mit à courir en direction de la mer avec Bill sur les talons.

« C'est pas juste ! Un poulpe dans son milieu naturel c'est plus facile ! »

Bill se mit à rire tout seul à sa blague pour la moins débile et arriva enfin dans l'eau. Ils mouillèrent tous les deux leurs corps avant d'avancer dans l'eau et de s'allonger sur leurs planches pour nager plus loin. Ils prenaient énormément de plaisir tous les deux à pratiquer ce sport. Au moins, ils avaient une activité commune. Bien que celle-ci soit la seule qu'ils pratiquaient réellement. Tom n'avait pas du tout laissé tomber la guitare mais il ne la réservait que pour quelques moments tranquilles en compagnie de son homme. Toujours était-il qu'ils étaient partis pour un bon moment à s'amuser sur les vagues à surfer et surtout à faire de magnifiques plongeons, toujours avec la même bonne humeur. Bill et Tom ne se disputaient presque jamais et étaient un peu considérés comme le couple modèle par beaucoup de leurs amis. Ils étaient toujours sur la même longueur d'ondes et tout le monde les trouvait mignons ensembles. Ils s'étaient vraiment bien trouvé tous les deux. Après un bon moment à surfer, ils finirent par regagner la plage sous le regard de pas mal de personnes. Les deux amoureux s'allongèrent tranquillement sur leurs serviettes histoire de se reposer et faire bronzette. Bill était toujours aussi jaloux de la peau halée de son petit-ami mais Tom adorait sa peau laiteuse alors c'était comme un compromis. Ils restaient comme ils étaient et ça leur suffisait amplement. Bill mit ses lunettes de soleil sur son nez et s'allongea immédiatement. Au bout de quelques secondes, il sentit quelque-chose de visqueux et froid sur son torse, lui arrachant un léger cri.

« Hey ! »
« Mets de la crème. Tu vas cramer sinon. »
« Mais je fais attention. »
« Ah ouais ? Moi je me rappelle d'un magnifique coup de soleil que tu as attrapé et qui t'as rendu magnifiquement rouge. »


Bill fronça les sourcils et attrapa vivement le tube de crème que Tom tenait. Mais finalement, un léger sourire étira ses lèvres.

« Tu m'en mets s'il-te-plait ? »

Tom n'aurait dit non pour rien au monde. Il ne se fit donc pas prier et étala de la crème partout sur le corps de l'androgyne bien qu'il s'attarda sur quelques endroits bien distincts comme le bas de ses reins ou ses hanches et ce fameux tatouage en forme d'étoile qu'il aimait tant. Bill ne dit rien, se laissant juste caresser par Tom. Il adorait sentir ses mains, son attention sur lui. Il était tellement amoureux de lui. Tom resterait son seul et unique Fantasme. Même après plusieurs années ensembles, il avait toujours du mal à se dire qu'ils étaient en couple et surtout il se demandait toujours comment Tom avait pu craquer pour lui malgré toutes ses conneries et gaffes. A chaque fois Tom lui répondait la même chose et il aimait la réponse qu'il lui donnait.

« Tom ? »
« Mmh ? »
, marmonna l'intéressé qui se soutenait sur ses avant-bras pour regarder la mer.
« Pourquoi malgré tout ce que j'ai fait comme gaffes, les hontes que je me suis tapées, tu m'as choisi ? »

Tom sourit légèrement. Il avait l'habitude que Bill lui pose cette question de temps en temps. Et à chaque fois il se plaisait à lui répondre la même phrase. Il se pencha sur le visage du brun et murmura simplement.

« Parce-que tu es toi. »

Il déposa un doux baiser sur les lèvres de son petit-ami avant de finalement s relever et de s'étirer.

« Tu veux une glace ? J'vais en chercher. »
« Oui j'en veux bien une à la vanille. »


Tom partit donc tranquillement un peu plus loin pour aller acheter les glaces en question dans un des bars de la plage. Il paya et se dépêcha de revenir sur le sable. Mais ce qu'il vit le bloqua un instant. Bill n'était plus si seul que ça sur sa serviette. Un autre mec l'y avait rejoint et était en train de parler avec lui. Bill ne fit que rire à la moindre de ses phrases. Le sang du dreadeux ne fit qu'un tour et il crut qu'il allait massacrer ce gars. La jalousie. Il ne la vivait que très rarement mais il ne fallait pas s'approcher de trop près de Bill. Surtout pas quand il était aussi peu vêtu. Il se rapprocha donc vivement de Bill et ce type et se racla bruyamment la gorge. Bill releva alors le visage vers lui.

« Oh Tom. Je te présente Paul de mon boulot. Je crois que vous ne vous êtes encore jamais croisés. »
« Non en effet. »


Le ton de Tom était dur et froid et le dit Paul le comprit tout de suite.

« Bon je vais vous laisser tranquille. A plus Bill ! »
« Ouais à plus ! »


Bill lui fit un signe de la main alors que Tom s'asseyait à ses côtés. Le blond lui tendit sa glace qu'il s'empressa de prendre et de manger avec beaucoup d'entrain. Mais il remarqua tout de suite que quelque-chose n'allait pas.

« Tom ? Qu'est-ce qu'il se passe ? »
« Rien. »
, répondit l'intéressé.
« Tu sais, ce n'est pas parce-que tu as des lunettes de soleil que moi je ne vois pas que quelque-chose ne va pas. Qu'est-ce qu'il se passe ? C'est Paul qui... Oh. »

Visiblement Bill venait de comprendre ce que Tom ressentait. Tom se renfrogna un peu plus et continua de manger sa glace en silence. Le brun étouffa un petit rire.

« Nan mais attends, ce n'est que Paul hein. »
« Ouais mais ce type te draguait. Ça se voyait par sa manière de te regarder. »
« Oui je le sais et alors ? »
« Ah parce-que tu le sais ! »
« Mais tu veux que j'y fasse quoi Tom ! Ce n'est qu'un collègue de boulot pour moi et jamais il ne sera autre chose pour moi. Je suis avec toi et c'est tout ce que je souhaite. C'est comme toi quand une de tes élèves te drague. Ce n'est pas parce-qu'elle le fait que tu iras avec elle. Allez arrêtes de bouder Tomi. »


Bill avait pris l'habitude de l'appeler comme ça dans certaines circonstances et là il voulait juste jouer l'enfant pour que Tom arrête de s'imaginer ce genre de choses. Jamais il n'irait voir ailleurs. Il vivait avec son fantasme, que demander de plus ? Il se rapprocha de Tom.

« Tu boudes plus ? »
« Non je ne boude plus. »
, sourit légèrement Tom.

Bill déposa alors ses lèvres sur la joue de son homme y déposant une forte dose de glace. Oui Bill ne savait toujours pas manger tout proprement. Tom fit une grimace mais Bill revint lécher la glace en question. Il déposa plusieurs baisers le long de la mâchoire de Tom pour finalement embrasser ses lèvres sucrées grâce à la glace à la fraise. Le blond ferma les yeux et se laissa transporter par le baiser que Bill lui offrait. L'androgyne lécha les lèvres du dreadeux avant de partir à la rencontre de son homologue pour un baiser plus profond. Oubliées les glaces. Tom entoura la taille de Bill de son bras et le fit s'allonger sur sa serviette pour que le baiser soit plus que délicieux. Le brun était pendu au cou du blond et profitait un maximum de cette échange. Tom se mit à caresser la hanche de Bill, se rappelant que ce dernier n'était qu'en short de plage. Il s'imaginait déjà se frottant contre ce corps nu sur cette plage lors du coucher de soleil. Le baiser n'en finissait pas et Tom sentait le torse chaud de Bill se coller au sien. Il le surplombait littéralement. Mais Tom sentit une réaction au niveau de son bas-ventre. Il stoppa doucement le baiser et voulut s'écarter pour se calmer mais Bill tenta de le rapprocher de lui.

« Mmh encore Tom. »
« Euh ouais plus tard. Je vais juste euh... Me baigner une dernière fois. »


Et il planta Bill sur la serviette pour se grouiller d'aller dans la mer. Il ne pouvait pas garder cette érection alors qu'il y avait autant de monde que ça autour d'eux. Il arriva assez loin, pour s'éloigner des enfants qui s'éclaboussaient joyeusement les uns les autres. Il attendit que l'eau arrive un peu plus haut que ses hanches.

« Mais putain pourquoi il a fallut que ça m'arrive maintenant quoi ! »

Tom essayait de calmer ses pulsions et surtout les images d'un Bill nu dans des positions toutes plus indécentes les unes que les autres. Il ne fallait pas qu'il pense à ça maintenant. Il baissa le visage en direction de son bas-ventre.

« Et toi tu vas te calmer hein ?! C'est bon quoi. Ce n'est pas parce-que Bill est putain de bandant que tu dois directement t'exciter ! »
« Oh parce-que je suis 'putain de bandant' ? »


Tom sursauta et se retourna pour tomber sur un Bill qui ne comprenait pas vraiment la situation.

« Pourquoi tu es parti aussi subitement ? »
« Oh rien. Juste une envie de me baigner et de... »


En voyant le regard de Bill, Tom soupira et ouvrit les bras.

« Allez viens. Tu comprendras tout de suite. »

Bill parut un instant suspicieux et finit par s'avancer pour se lover dans les bras du dreadeux. A vrai dire, il ne comprit pas vraiment ce que voulait dire Tom jusqu'à ce qu'il sente une bosse contre sa hanche.

« Oh... »

Tom ne put s'empêcher de sourire à ce 'oh' si significatif de Bill. C'était comme sa marque de fabrique, un peu comme le fameux 'euh ouais'. Il l'entendait assez souvent celui-là aussi. Le blond finit par s'écarter de l'androgyne.

« Enfin laisse tomber, ça passera tout seul. »
« Ouais si tu le dis. Enfin, moi je n'en suis pas si sûr et je te préviens, je ne vais pas t'attendre toute la soirée sur la plage ou dans l'eau. En plus, rester tout le temps dans l'eau ça rend tout fripé. »
« Bill... »
« Ben quoi c'est vrai ! T'as jamais fait ça toi en restant trop longtemps dans ton bain ? J'sais pas j'ai pas envie de ressembler à un pruneau desséché en sortant de l'eau hein. »
« Chochotte. »


Bill ouvrit grands les yeux avant de sauter sur Tom. Le dreadeux savait ce qu'il fallait dire pour faire réagir l'androgyne. Tom se débattit et comme à chaque fois, il gagna en bloquant Bill par ses poignets.

« Gagné ! »
« Tu es sûr ? »


Pour seule défense, Bill colla son bassin à celui de Tom qui était toujours dur. Ce dernier gémit en se cambrant légèrement.

« Ce n'est pas du jeu ça. »
« Je sais. Mais en même temps, il faut bien que l'on sorte. »


Bill réussit à dégager une de ses mains et la faufila dans le short de bain du dreadeux pour saisir son sexe et commencer quelques mouvements qui le firent gémir.

« Bill. On risque de nous voir et... Il y a des gosses sur cette plage et... »
« Peut-être mais moi je ne veux vraiment pas passer tout mon temps dans cette eau. »


Les mouvements de poignet de Bill s'accélérèrent et il déposa quelques baisers très sensuels dans le cou de Tom. Le blond ne mit pas longtemps à se libérer dans la main de son petit-ami. Tom posa son front contre celui de Bill lui murmurant un faible 'merci' auquel Bill répondit par un simple baiser sur la tempe de Tom. Ils finirent par sortir de l'eau et rentrer chez eux, non sans un Bill râlant pour quelques minimes coups de soleil attrapés au creux de ses reins. Ben oui, il ne comprenait pas du tout, Tom avait passé un bon moment à étaler de la crème à cet endroit. Enfin, encore fallait-il qu'il l'ait réellement fait. En vérité, Tom voulait appliquer de la Biafine chaque soir à cet endroit, en profitant pour caresser un peu plus Bill. Cela valait le coup non ?


[ ... ]


25 décembre. Jour de Noël dans toutes les maisons. Mais pour l'heure nous nous retrouvions dans l'appartement de Bill et Tom. Le couple était encore endormi bien qu'au final le brun se réveilla vivement. C'était Noël, l'une des fêtes dont Bill était le plus friand. Alors logique, l'androgyne se leva d'un coup, vêtu de son pyjama Bob l'éponge.

« Tom ! Tom c'est Noël vite dépêches-toi on peut ouvrir les cadeaux ! »

Il s'était mis à sautiller sur place retirant vivement la couette de sur le corps du dreadeux qui se recroquevilla sur place.

« Putain Bill il est quelle heure ? »
« Il est 7 heures ! »
« Quoi ?! Putain mais j'suis crevé là ! »


Et il y avait de quoi. Ils avaient passé une bonne partie de la nuit à regarder des films de Noël comme Bill aimait le faire. Alors logique, ce matin le blond voulait juste dormir, rien de plus. Au moins récupérer quoi. Mais Bill ne l'entendait pas comme ça. Ils avaient déposé leurs cadeaux sous le petit sapin du salon la veille mais s'étaient promis de les ouvrir uniquement le matin de Noël. Oui Bill restait un grand enfant. Et là, Tom voulait juste se reposer un peu sans entendre des cris pour le forcer à se lever. Le brun, voyant que son petit-ami n'était toujours pas décidé à se lever, sauta carrément sur lui le faisant crier de surprise.

« Bill merde ! »
« Oh allez Tomi... J'veux ouvrir mes cadeaux ! »


Autant le dire tout de suite, Bill faisait sa petite tête de chien battu comme il savait si bien la faire pour obtenir quelque-chose. De plus, il portait son fameux pyjama Bob l'éponge. Comment ne pas craquer hein ? Non mais franchement c'était tout bonnement impossible. Bill s'était assis sur le bassin de son amant et ce dernier caressait les cuisses de l'androgyne.

« Allez s'il-te-plait... »
« D'accord... »
« Ouais ! »


Bill se releva et partit en courant vers le salon comme une flèche. Tom soupira et finit par se lever lui aussi pour le rejoindre, simplement vêtu de son boxer. Bill était déjà assis par terre à admirer les cadeaux d'un ½il plus que brillant. Le blond ne fit que sourire devant cette scène et vint à ses côtés.

« Tu sais, tu peux les ouvrir hein. »
« Vrai ? »
« En même temps ce n'est pas pour ça que tu m'as réveillé ? »


Bill lui tira la langue alors qu'il attrapait le premier cadeau qu'il trouva, enfin le plus gros en fait. Il se dépêcha de le déballer et cria en voyant que Tom lui avait offert une peluche de Bob l'éponge.

« Han mon Dieu ! Il est magnifique merci merci merci ! »

Et le brun serra sa peluche dans ses bras comme le plus beau des trésors. Il n'en avait jamais eut de comme ça encore. Elle était vraiment magnifique. Au moins Tom savait parfaitement comment faire plaisir à Bill. Ce dernier sauta au cou de son homme pour l'embrasser vivement en guise de merci. Le dreadeux tendit un nouveau petit paquet à Bill et ce dernier en ouvrit grands les yeux.

« On n'avait dit qu'un cadeau chacun. »
« Je sais mais bon, ce n'était pas compatible avec Bob. »


Bill offrit lui aussi son cadeau au dreadeux et ils ouvrirent en même temps leurs biens. Un nouveau petit cri se fit entendre par Bill quand il découvrit la chaine en argent que son petit-ami venait de lui offrir. Celle qu'il voulait depuis des mois à présent et qu'il n'avait jamais osé s'acheter. Tom quand à lui venait de découvrir la gourmette que le brun avait acheté pour lui. Pure folie.

« Bill... »
« Quoi ? »
« Mais tu... Tu n'aurais jamais du. »
« Rien n'est trop beau pour toi tu sais... »


Ils rapprochèrent leurs visages et s'embrassèrent amoureusement. Ils s'aimaient tellement ces deux-là que les moindres petits instants de bonheur leur suffisaient amplement. Le baiser s'intensifia quelque peu et finalement, Bill se retrouva allongé sur le sol, Tom le surplombant. Le dreadeux colla son corps à celui de l'androgyne qui couina. Le baiser se stoppa aussitôt.

« Qu'est-ce qu'il y a ? »
« Oh euh rien. Embrasse-moi. »
« Bill... »
« Mais y a rien juste que tu t'es trop appuyé à moi et voilà. »


Tom fronça les sourcils. Non, quelque-chose n'allait pas là. Son couinement était un petit cri de douleur, Tom en avait largement conscience. Alors il passa sa main sous le haut de pyjama de Bill, juste en-dessous une représentation de Patrick l'étoile de mer et remonta doucement le long de son flanc, caressant et frôlant sa peau. Bill se pinça les lèvres et son regard se faisait fuyant. En le voyant réagir ainsi, Tom sut directement que celui-ci lui cachait quelque-chose. Sa main remonta un peu plus et atteignit le téton gauche de son amant qui couina une nouvelle fois. Alors il n'attendit pas plus longtemps et déboutonna rapidement le haut de pyjama pour découvrir...

« Un nouveau piercing ! »
« Ben oui mais je... »
« Et tu ne m'as rien dit ! Putain piercing au téton ! Comment t'as dû avoir mal ! Et ça fait combien de temps ?! »
« Deux jours. Alors j'ai encore un peu mal. »
« Mais pourquoi tu as fait ça ? »
« Mais j'en avais envie et puis je trouve ça beau... »


Tom soupira. Ses yeux descendirent alors du visage du brun pour venir sur son torse à présent dénudé. Il restait fixer le piercing en question. Cela se voyait clairement que c'était fait il y a peu de temps mais bon, cela avait un certain charme. Bon en même temps, tout allait à Bill alors forcément.

« T'aimes pas ? »

Tom fut sorti de ses pensées. Surtout que celles-ci étaient tournées vers des instants très érotiques lorsqu'il pourrait s'amuser avec ce piercing avec sa langue. Enfin il plongea ses yeux dans ceux de son petit-ami.

« Tu aurais pu me prévenir. »
« Je sais. Mais je voulais te faire une surprise. »
« Tu as eut mal ? »
« Attends, vu tous les tatouages que j'ai et mes deux autres piercings, c'est limite si j'ai pas l'habitude hein. »
« Oui mais après celui-là tu arrêtes quand même ? »
« Ben je pense oui. »
« Mmh... »
« Alors, ça te plait quand même ? »
« C'est... Sympa oui. »


Bill ne fit que sourire à Tom tout en venant caresser sa joue dans un geste aérien. Ils échangèrent un nouveau baiser puis allèrent se préparer. Aujourd'hui c'était repas de famille du côté de Bill. Alors les deux amoureux se préparèrent et partirent au repas qui se passa plus que bien. Tom était un membre de la famille à part entière. Et rien ne pouvait apporter une ombre à ce tableau de petite vie parfaite. Rien sauf... Une éponge jaune.

En effet, le soir venu, le couple alla donc se coucher. Sauf qu'en arrivant à son lit, Tom y trouva Bill et... Bob l'éponge. L'androgyne ne quittait pas sa peluche et l'avait dans les bras. Ok il la lui avait offerte pour lui faire plaisir mais bon, il y avait tout de même des limites.

« Bill... »
« quoi ? »
« Tu ne vas quand même pas dormir avec ça. »
« Ben pourquoi ? Tu me l'as offerte non ? Et puis j'aime bien avoir quelque-chose dans les bras pour dormir. »
« Je préfèrerai encore que tu dormes avec ton gode plutôt qu'avec ça. »


Bill ouvrit grands les yeux. Non mais comment pouvait-il dire une chose pareille alors que c'était lui qui lui avait offert cette peluche.

« Mais je l'aime bien moi. »
« Oui je sais mais ce n'est pas une raison. T'as vu la taille de la peluche ?! Elle prend une bonne partie du lit ! »
« Mais Tomi c'est ton cadeau. »
« Non. Il ne sera pas dans notre lit quand on dormira. »


Bill fit une petite moue toute mignonne mais Tom ne voulait pas céder. Il ne voulait pas se retrouver avec une éponge jaune contre lui alors qu'il prendrait Bill dans ses bras. Il croisa les bras et resta fixer l'androgyne qui ne voulait toujours pas quitter sa peluche.

« C'est soit Bob soit moi. »
« Quoi ?! T'es en train de me poser un... Ultimatum ?! »
« Tout à fait. »
« Pour une peluche ?! »
« Oui et j'assume totalement. »


Bill hallucinait totalement. Comment Tom pouvait en arriver là ? Franchement ? Ce n'était qu'une peluche là ! Bon ok elle était un peu immense mais voilà, c'était un cadeau et Bill l'adorait.

« Alors, tu dors avec ou bien je vais dormir sur le canapé ? »
« Mais... »
« Et plus de sexe. »
« Quoi ?! »
« Tu as très bien entendu. »


Bill baissa les yeux vers sa peluche.

« Bon ben là, Tom a des arguments plus que convaincants. Je suis désolé Bob mais tu vas devoir dormir tout seul. »

Et l'androgyne balança la peluche sur l'un des fauteuils de la chambre. Tom se dit alors qu'il aurait dû balancer beaucoup plus rapidement qu'il ferait la grève du sexe pour se débarrasser de Bob. Bill quémanda aussitôt un câlin en lâchant un petit gémissement et en ouvrant grands les bras. Tom trouva la scène un minimum touchante bien qu'il feignait toujours tirer la gueule à cause de cette peluche. Il se glissa tout de même sous la couette et Bill se colla immédiatement à lui, nichant son visage dans son cou.

« Tu m'en veux ? »
« Ben un peu quand même. T'as légèrement hésité pour la peluche. A croire que tu ne m'aimes que pour le sexe. »
« Non mais ça ne va pas ?! Je t'aime pour toi Tomi ! »


Tom feignit encore quelques secondes d'être fâché avant de se mettre à rire et d'embrasser doucement son homme. Il ne manquerait plus que ça, qu'une éponge prenne sa place de fantasme.


[ ... ]


« Bill ! Tu peux venir s'il-te-plait ? »

Le brun râla un petit coup alors qu'il devait laisser son film préféré en suspend. Il avait beau connaître Bob l'éponge par c½ur, il ne voulait surtout pas rater un passage. Il mit donc le film sur pause avant de rejoindre Tom dans leur chambre. Le dreadeux était simplement vêtu d'un boxer. Le brun en fut plus que surpris.

« Euh tu m'expliques là ? Pourquoi t'es en boxer à six heures du soir ? »
« C'est simple Bill. On va faire l'amour. »
« Quoi ?! Non mais là je regardais Bob et puis après y a mon épisode de Queer as Folk et... Et... »


Mais il ne put continuer sa phrase vu le corps qui se trouvait juste devant son nez. Tom était toujours aussi bandant. Non il n'y avait pas d'autres mots pour le décrire. Bill restait admirer ce corps qu'il trouvait toujours aussi parfait. Le corps du dreadeux était finement musclé et sa peau hâlée donnait envie d'être léchée, suçotée, mordillée. Mais Bill se remit les idées en place en secouant la tête.

« Et toi tu décides ça comme ça ? Allez hop on fait l'amour parce-que monsieur en a envie ? »
« Et alors ? Tu devrais prendre ça comme un compliment. Au moins, ça prouve que j'ai toujours envie de toi. »
« Ouais donc c'est ta seule excuse ça ? Tom, ça fait deux jours qu'on l'a fait ! »
« Et alors ? J'ai envie de toi Bill. De ton corps nu contre le mien... »


Tout en parlant, Tom se rapprochait peu à peu de l'androgyne. Bill fronça les sourcils. Non mais hors de question qu'il se laisse avoir. Il croisa les bras, restant totalement sûr de lui.

« Arrêtes ça tout de suite Tom. Ça ne marchera pas. »
« J'ai envie de voir ta peau se recouvrir de sueur, de t'entendre gémir mon nom ... »
, continua le dreadeux.
« Tom, je t'ai dis que c'était peine perdue. »
« Tu sentiras mes mains sur toi. Je te caresserai encore et encore. Tu m'en demanderas plus comme tu le fais toujours. »
« Tom... »


Bill commençait à craquer, Tom le savait. Le blond continuait d'avancer et bloqua Bill contre l'un des murs de la chambre. Il avait posé ses mains sur les hanches de l'androgyne et avait collé son corps au sien. Il laissait son souffle s'écraser contre le cou de son amour.

« Tom arrêtes ça... »
« J'ai envie de crier de plaisir. J'ai envie que mon sexe mouille entre tes doigts... »


Bill lâcha un gémissement de frustration. Il imaginait déjà ce qui pourrait se passer par la suite. Et là, Tom sut qu'il avait gagné. Il lui suffisait d'une seule phrase et Bill était à lui. Il se rapprocha de l'oreille du brun et murmura ces quelques mots qui firent frémir le brun.

« Qu'il mouille dans ta bouche... »

Et c'en était fini de Bill. Il se jeta littéralement sur les lèvres du dreadeux pour un baiser fiévreux. Tom sourit dans le baiser. Il avait gagné. En même temps, ce n'était jamais très difficile. Il lui suffisait de sortir quelques phrases et ça se faisait tout seul. Bill n'était pas prévisible. Tom le connaissait juste par c½ur. Les doigts du blond se posèrent sur les hanches du brun avant de passer sur son ventre pour détacher le cordon du pantalon de jogging qui glissa doucement le long des longues et fines jambes de Bill. Le brun essaya de s'en dépatouiller en balançant son vêtement quelque-part dans la chambre, bien qu'il failli tomber en même temps. Mais heureusement, Tom était là pour le retenir, comme toujours. Le dreadeux se détacha du brun pour lui retirer son tee-shirt. Bill était à présent pressé alors il essaya de retirer son tee-shirt le plus vite possible. Il y resta coincé quelques instants ce qui fit rire Tom.

« Te fous pas de moi ! »
« Non mais ça rajoute du glamour à la situation tu sais ! »
« Mais Tomi euh ! »


Tom arrêta de rire – enfin tenta d'arrêter – et vint aider son homme à retirer correctement son tee-shirt. Mais Bill baissa automatiquement le visage. Il en soupira. Il en avait marre que tout ça n'arrive qu'à lui. Il faisait toujours autant de bourdes et même dans un moment aussi intime avec Tom il allait en refaire, il le savait. Il se disait qu'un jour Tom ne le supporterait vraiment plus. Le dreadeux ne fit que sourire en attrapant le menton de Bill pour lui relever le visage.

« Tu es toujours aussi adorable mon Ange... »

Il déposa à nouveau ses lèvres sur les siennes pour l'embrasser des plus tendrement. L'excitation était légèrement retombée mais il fallait faire remonter tout ça. Le blond colla son bassin à celui de l'androgyne qui se mit à gémir quand Tom commença à se frotter à lui. Leurs langues se cherchaient fiévreusement. Les mains du dreadeux descendirent le long du dos de son petit-ami pour arriver jusqu'à ses fesses qu'il se mit à caresser. Bill se colla un peu plus au blond alors que celui-ci le faisait reculer en direction du lit. L'androgyne y tomba dans un petit cri qui amusa une nouvelle fois Tom.

« Tu l'as fait exprès ! »
« Bien sûr ! J'adore te voir tomber de cette manière. »
« Tom ! »
« Je plaisante, c'était juste pour le petit cri. »


Bill ouvrit grands les yeux et allait pour répliquer mais Tom s'était déjà agenouillé sur le lit au-dessus de lui pour l'embrasser à nouveau. Le brun se détendit immédiatement et répondit au baiser avec énormément d'envie. Tom s'allongea sur le corps de Bill qui l'épousa parfaitement. A croire qu'ils s'accordaient parfaitement. Les mains du dreadeux descendirent le long des flancs du brun pour atteindre son boxer qu'il lui retira lentement. Tout en le faisant, il laissa ses lèvres goûter la peau diaphane de l'androgyne pour finir par atteindre son piercing au téton. Il ne fit que le taquiner lui faisant un instant oublier qu'il était en train de le déshabiller. Bill gémissait alors que la langue du dreadeux ne faisait que jouer avec son piercing. Le brun logea sa main dans la nuque de son amant.

« Mmh et toi qui n'étais pas vraiment pour que je me le fasse. Avoue que tu l'aimes maintenant. »
« Je l'ai toujours trouvé très sexy sur toi. Mais je crois que celui qui aime le plus qu'on fasse quelque-chose avec c'est toi. »


Et Tom lécha à nouveau le téton de l'androgyne qui en gémit de plaisir. Le blond adorait voir le pouvoir qu'il avait sur le brun. Il adorait le voir se cambrer, gémir, lui demander de continuer. Seulement ce soir, quelque-chose allait changer. Tom allait offrir quelque-chose à Bill et il espérait que celui-ci apprécierait le geste. L'androgyne se retrouva donc totalement nu et entreprit de lui aussi retirer le boxer de son amant, histoire de ne pas être le seul à être nu. Une fois les sous-vêtements à terre, ils se recollèrent l'un à l'autre pour frotter leurs corps. L'envie grandissait de plus en plus alors que leurs lèvres se dévoraient à nouveau. Ils n'en avaient jamais assez l'un de l'autre. Ils s'aimaient toujours autant qu'au premier jour. Voir un peu plus si c'était possible. Ils se vouaient un amour sans borne et adoraient ça. Bill commença alors à onduler son corps contre celui du blond, écrasant son bassin contre le sien, les faisant gémir tous deux. Leurs lèvres se cherchaient constamment. Ils étaient la drogue de l'autre.

Les mains de Tom ne cessaient de caresser la moindre parcelle de peau qu'il pouvait atteindre. Sentir Bill réagir au moindre touché ne faisait que le griser un peu plus. Les gémissements se perdaient dans les baisers. Ils adoraient ces moments d'intimité entre eux. Autant des fois cela pouvait être limite bestial quand ils étaient trop en manque de l'autre. Mais la plupart du temps c'était toujours doux, tendre, amoureux. Et c'était pour cela qu'ils n'arrivaient pas à rester très longtemps sans faire l'amour. Même après plusieurs années à vivre ensembles, l'envie et le désir étaient toujours présents. Bill retourna la situation. Tom savait très bien ce qui allait se passer. Il s'allongea donc comme il fallait alors que le brun descendait ses baisers le long du torse du dreadeux pour arriver jusqu'à ce 'V' qui le faisait toujours autant fantasmer. Il le retraça de sa langue.

« Putain Tom ton corps est toujours aussi... Si tu savais comme je l'aime. Ta peau, tes muscles, tout... »

Bill avait l'air totalement hypnotisé par le corps du blond et n'arrivait pas à s'arrêter de l'embrasser, le lécher et autres douces tortures que Tom appréciait tant. L'androgyne arriva bien vite devant l'objet de ses désirs et le lécha sur toute sa longueur faisant se cambrer le corps de Tom qui lâcha un léger gémissement. Il se délectait d'avance de ce qui allait se passer. Et il y avait de quoi. La bouche de Bill était tout simplement délicieuse. Le brun commença quelques va-et-vient sur le sexe de son amant avant d'en lécher le gland. Il voulait prendre son temps. Bill adorait les fellations alors il prenait autant de plaisir à faire attendre Tom qu'en le suçant. Le brun vit alors les mains de son petit-ami se resserrer sur les draps, signe qu'il voulait vraiment que ça continue et surtout, que Bill le prenne entièrement en bouche. Mais l'androgyne recommença. Il laissa sa langue lécher le membre sur toute la longueur avant de revenir taquiner son gland, tournant sa langue autour.

Tom s'était laissé retomber en arrière. Ce que lui faisait son homme le rendait totalement fou et il savait qu'il ne tiendrait pas longtemps si en plus il avait l'image. Il tentait de ne pas bouger, ne voulant pas étouffer Bill seulement là il ne risquait pas si le brun continuait de jouer de cette manière. Ce dernier décida enfin qu'il s'était assez amusé et prit enfin Tom en bouche, entièrement. Le dreadeux en cria légèrement tellement c'était bon. Bill savait exactement comment le faire hurler. Le brun appuya sa langue sur le sexe de son amant pour que son piercing le fasse un peu plus décoller. Il commença des va-et-vient tout en creusant ses joues pour qu'il y ait un maximum de contact. Il remonta sa langue pour taquiner la fente avec son piercing. Nouveau hurlement de Tom qui se sentait partir un peu plus vers un plaisir absolu. Seulement voilà, il fallait que le blond l'arrête ou le brun le terminerait beaucoup plus rapidement que prévu.

« B-Bill... Je veux que t-tu... Han fais-moi l'amour... »

Bill se bloqua automatiquement, le sexe de Tom toujours à moitié dans la bouche. Il n'en revenait pas de ce qu'il venait d'entendre. Tom voulait être... Dominé ? Le dreadeux releva le visage pour croiser le regard du brun qui était toujours bloqué après ce qu'il venait d'entendre. Il ne bougeait plus et mine de rien, la scène était assez comique.

« Bill c'est quand tu veux là. Je veux bien croire que tu es sous le choc mais euh... Voila quoi... »

L'androgyne relâcha enfin le sexe du blond et s'allongea sur ce dernier, saisissant son visage entre ses mains pour planter ses yeux dans les siens.

« Tu... Mais Tom tu es sûr ? C'est vraiment ce que tu veux ? »
« Oui. Je veux que tu me fasses l'amour. Je veux te sentir au plus profond de moi. »
« M-mais et si je... Je ne veux pas te faire de mal. Et si j'y arrivais pas ? Et si je faisais quelque-chose de mal ? Et si... »


Mais Tom le stoppa en déposant un doigt sur ses lèvres. Il lui fit un sourire des plus sincères et rassurants.

« Mon Ange... Je veux que ça soit toi. Je veux que toi aussi tu découvres cette sensation. Et je ne me fais pas d'illusions, tu seras doux et parfait avec moi. Comme toujours... »

Bill ne fit qu'hocher la tête positivement en entendant le blond et ce dernier rapprocha son visage du sien pour l'embrasser. Leurs langues se trouvèrent immédiatement pour faire à nouveau monter ce désir entre eux. Bill recommença à bouger lascivement contre le blond et ils gémirent tous deux. Le brun stoppa le baiser et descendit à nouveau ses lèvres le long du corps du professeur pour à nouveau arriver devant l'entre-jambe du dreadeux.

« Bill... »
« Laisse-moi faire. C'est juste pour que tu ne ressentes que du plaisir. »


Tom ne le quittait pas des yeux. Il vit un sourire apparaître sur les lèvres du brun.

« Et puis, j'adore ça. »

Tom n'eut pas le temps de réagir que le brun avait déjà engloutit son sexe au plus profond de sa bouche. Le blond tenta de garder les yeux ouverts mais c'était une chose des plus difficiles pour la simple et bonne raison que Bill était bien trop doué pour faire ça. Il vit alors l'une des mains de l'androgyne se rapprocher de son visage et deux doigts se présenter à sa bouche. Il ne se fit pas prier et se mit à les lécher goulument pour les enduire du plus de salive possible. Quand Bill jugea que c'était suffisamment fait, il retira ses doigts et les glissa le long du corps de Tom. Il continuait de le sucer, ayant passé sa main sous la cuisse du blond pour que sa main puisse atteindre sa hanche, l'empêchant ainsi de trop bouger. Ses doigts glissèrent sous les testicules du dreadeux pour atteindre son intimité. Il ne fit que le titiller avant de glisser son index à l'intérieur de Tom. Celui-ci se cambra et gémit légèrement.

Bill commença alors à effectuer quelques va-et-vient tout en continuant ses mouvements avec sa bouche sur le sexe de Tom. Le dreadeux n'avait pas mal. Il pouvait avouer que la sensation était plus qu'étrange mais c'était largement supportable. Seulement il savait très bien que par la suite, la douleur allait être plus vive car autant l'avouer, Bill était assez imposant à ce niveau-là. Mais Tom ne voulait pas y penser. Pour le moment le plaisir se répandait par vagues en lui. Bill relâcha le membre de Tom dans un 'pop' sonore et Tom releva la tête pour observer son homme.

« Si jamais ça ne va pas, tu me le dis tout de suite d'accord ?, murmura le brun avant de reprendre le sexe de Tom en bouche.

Le dreadeux se laissa totalement faire quand il sentit le deuxième doigt s'insinuer en lui. Il ne put s'empêcher de gémir. C'était un peu plus imposant. Surtout quand Bill commença des mouvements de ciseaux pour le détendre. L'androgyne savait très bien quelle sensation l'on pouvait ressentir dans un moment pareil et il voulait être doux et prévenant avec Tom. Il ne voulait surtout pas lui faire de mal alors il essayait de tout faire pour que cela se passe le mieux possible. Quand les mouvements de ses doigts se faisaient plus amples, Tom réagissait automatiquement. Bill les enfonça un peu plus et atteignit quelque-chose, la prostate du blond qui réagit immédiatement en poussant un cri rauque. Le brun sourit tout en continuant, il avait atteint ce point de plaisir qui allait vraiment faire décoller le dreadeux. Tom sentait sa respiration s'accélérer. Son corps se recouvrait peu à peu d'une fine pellicule de sueur. Le plaisir le poussait à en vouloir plus.

« Bill... Plus je... Arrêtes ça où je v-vais venir et... Han mon Dieu ! »

Bill avait rajouté un troisième doigt. Tom avait ressenti une vive douleur mais le plaisir était encore plus grand. Il se mordait fortement la lèvre inférieure alors que l'une de ses mains s'était accrochée à la tête de lit. Il n'en pouvait plus. Il savait que la suite risquait de lui faire plus mal mais il s'en foutait, il voulait Bill en lui. Il ne voulait pas venir avec ses doigts mais il voulait ne faire qu'un avec le brun.

« Bill je ne vais pas tenir... Mmh longtemps... »

Le brun retira alors ses doigts, comprenant que Tom était prêt pour la suite. En fait, Bill avait pris son temps pour la simple et bonne raison qu'il avait peur de la suite des évènements. Il avait toujours peur de faire mal à son fantasme. Il se recolla au blond et l'embrassa doucement alors que Tom reprenait son souffle comme il pouvait. Il s'agenouilla entre les jambes du dreadeux et attrapa le lubrifiant sur la table de chevet. Il attrapa également un préservatif mais Tom lui retint le poignet.

« Non. Je veux pas de ça. »
« Tom... »
« On a fait le test il n'y a pas longtemps. On est clean tous les deux. Je veux te sentir toi et qu'il n'y ait rien entre nous. »


Devant la détermination du dreadeux, Bill ne fit qu'acquiescer et reposa le préservatif à sa place. Il déboucha le tube de lubrifiant et s'en enduit le sexe avant d'en mettre sur ses doigts et d'en enduire l'intimité de Tom qui ne quittait pas son homme des yeux pendant qu'il le préparait. Bill se rallongea tout contre Tom qui écarta les cuisses pour accueillir au mieux son homme. Les mains du brun allèrent se poser sur les joues du dreadeux.

« Tu me jures que si tu as trop mal tu me le dis hein ? Je ne veux pas que... J'ai peur pour toi Tom. »
« Je te fais confiance Bill. Je sais que ça se passera bien. Fais-moi l'amour... »


Bill déposa furtivement ses lèvres sur celles de son homme. Il s'aida de sa main et son sexe vint buter contre l'entrée de Tom qui en frémit d'avance. Le blond avait passé ses bras autour du cou de son amant et ne le quittait pas des yeux alors que Bill avait l'air des plus concentré. L'androgyne ne voulait vraiment pas blesser son amour.

« Tout ira bien Bill. », réussit à articuler Tom alors que Bill le pénétrait de son gland.

Le dreadeux se cambra alors qu'il se mordait la lèvre inférieure pour ne pas hurler. C'était vraiment plus imposant que les doigts auparavant. Mais Tom essayait de se détendre au maximum pour que cela soit plus facile. Il savait qu'il était bien trop crispé pour que Bill réussisse à entièrement le pénétrer. Il réussit à relever le visage pour voir son homme totalement paniqué.

« Oh Tom je... J'y arrive pas. J'ai trop peur pour toi et je... J'y arriverai pas. Je vais te faire du mal et... J'y arriverai pas... »

Tom posa sa main sur la joue du brun et celui-ci planta ses yeux dans les siens.

« Fais-le Bill. J'ai confiance en toi. Tu y arriveras. On y arrivera. »

Le brun ferma les yeux en sentant la main de son fantasme caresser sa joue. Il prit une grande inspiration et recommença. Tom essayait de ne pas penser à la douleur et se détendit le plus possible pour enfin sentir Bill le pénétrer entièrement et tout en douceur. La bouche de Tom était grande ouverte, essayant de respirer le plus d'oxygène possible. Il avait mal, énormément. Mais le plus important pour lui était qu'il ne faisait à présent plus qu'un avec son homme. Bill ne bougeait plus. De plus, il était bien trop sous l'émotion de l'acte pour faire quoi que ce soit. Il avait du mal à croire qu'il était enfin en Tom. Il s'était penché sur le corps de son amoureux pour venir murmurer quelques mots à son oreille.

« Je suis en toi Tom... Je... Oh mon Dieu ça y est... »

Tom serrait les dents, tentant d'oublier cette douleur qui semblait le déchirer de l'intérieur. Mais il s'en fichait, il ne faisait plus qu'un avec Bill. Le dreadeux leva une main pour venir caresser la joue de son amour. Il sentit alors quelque-chose de mouillé. Bill pleurait. Comme à chaque fois qu'il ressentait un trop plein d'émotion.

« Ne... Pleure pas mon Ange... »
« Pardon mais c'est si... J'arrive pas à le décrire Tom... »
« Tu n'as pas besoin... Je ressens la même chose à chaque fois que je suis en toi. »
« Je t'aime Tom... Putain je t'aime... »


Le blond n'eut pas l'occasion de répondre que l'androgyne avait déjà posé ses lèvres sur les siennes dans un baiser des plus amoureux. Il l'aimait tellement son Fantasme. En tombant sous son charme, il n'aurait jamais cru pouvoir vivre une histoire d'amour aussi intense. Il gémit en sentant Tom bouger légèrement le bassin lui indiquant ainsi qu'il était enfin prêt.

« Tu es sûr Tom ? »
« Oui, vas-y... »


Bill déposa un dernier baiser sur les lèvres du dreadeux avant d'amorcer le chemin inverse pour finalement se renfoncer en Tom dans un doux mouvement. Le blond avait fermé les yeux et tentait de s'habituer. Plus ça allait, plus la douleur passait et le plaisir commençait à prendre le dessus. De toute façon, il se doutait bien qu'avec Bill il ne ressentirait qu'un plaisir démesuré. Il avait hâte de l'atteindre tout comme il voulait que ça dure le plus longtemps possible. Le brun y allait toujours aussi doucement. Il sentait les cuisses de Tom se resserrer contre ses hanches et ça ne faisait que le griser un peu plus. Il voulait aller plus vite mais il ferait uniquement comme le voulait Tom. Il savait qu'il devait avoir mal, il savait ce que cela faisait, bien qu'il soit habitué maintenant. Les mains de Tom se logèrent dans le dos du brun pour descendre jusqu'à sa chute de rein. Il l'y caressa doucement, y plantant parfois ses ongles lorsque le plaisir se faisait trop intense.

Bill continuait ses coups de rein alors qu'il se retenait sur ses avant-bras. Ceux-ci encadraient le visage de Tom qu'il observait. Il adorait le voir se mordiller la lèvre inférieure lorsqu'il s'insinuait en lui. Il adorait voir ses sourcils se froncer quand il se retirait. Il adorait le moindre de ces détails. Il ne pouvait s'empêcher d'embrasser son front ou sa tempe quand il l'entendait gémir. Il était tendre avec son homme et espérait qu'il appréciait. Et Tom se sentait si bien dans les bras de Bill. Pour une fois que les rôles étaient inversés, il aimait énormément. L'androgyne osa alors un coup de rein un peu plus poussé et toucha aussitôt la prostate du dreadeux qui cria de plaisir, se cambrant puis se laissant retomber sur le lit.

« Han mon Dieu... Re-recommences... »
« On dirait que j'y suis... »
« Recommences Bill j't'en prie je... Han ! »


Bill avait donné un nouveau coup de bassin légèrement vers le haut et avait une nouvelle fois touché la prostate du dreadeux. Ce dernier voyait blanc à chaque fois et c'était tellement bon. Il en voulait encore et encore. Ses mains avaient glissées jusqu'aux fesses du brun pour l'amener encore plus profond en lui. Leurs corps étaient à présent recouverts de sueur et ils s'en fichaient. Leur respiration était saccadée mais on pouvait avoir l'impression qu'ils respiraient en même temps. Leurs lèvres étaient proches et ne faisaient que se frôler. Ils n'arriveraient jamais à s'embrasser convenablement. Bill prit alors un peu plus appui sur ses avant-bras et accéléra encore plus ses coups de rein, le faisant gémir à chaque fois. Ils savaient tous deux qu'ils ne tiendraient pas longtemps mais ils se raccrochaient comme ils pouvaient à ce plaisir qui les submergeait.

« Bill ! Bill je... Je han ! Je vais... »
« Je le sais... Je le sens mmh... Jouis Tom... Pour moi... Pour nous... »


Tom tenta de résister encore un petit moment mais il n'y arriva pas. Il sentit cette boule de chaleur dans son bas-ventre se répandre dans tout son être et la jouissance le frappa de plain fouet. Son corps se cambra fortement et il hurla le nom de Bill. Le brun ne put se retenir plus longtemps. L'orgasme le toucha presque simultanément que Tom quand ce dernier resserra ses muscles autour du sexe de son amant. Il jouit dans un cri rauque tout en se retenant sur ses avant-bras avant de se laisser retomber sur le corps de Tom, totalement vidé de toute énergie. Le dreadeux essayait de se remettre comme il pouvait, passant ses bras autour du corps de son homme, ne voulant pas que ce dernier se retire tout de suite. Il avait comme peur de ce vide qu'il allait ressentir.

« Moi non plus je n'aime pas ça », commença le brun.
« De quoi ? »
« Quand tu te retires. J'ai l'impression qu'on m'arrache un bout de moi-même. »


Tom ne fit que sourire à sa remarque alors que Bill avait relevé le visage vers lui. Ils se rapprochèrent et leurs lèvres se joignirent une nouvelle fois pour un baiser plus lent mais toujours avec autant d'amour. Ils finirent par se détacher et Bill se retira, ôtant un dernier gémissement au blond. Il s'allongea à ses côtés et se colla à lui, remontant le drap sur leurs corps chauds. Et comme à son habitude, l'androgyne se mit à caresser le torse de son amoureux du bout des doigts.

« Tu ne vas pas voir la suite de tes séries à la télé ? »
« Non, je suis très bien ici. Brian et Bob peuvent attendre. »
« Et bien j'ai enfin réussi à passer avant eux. »
« Ne me dis pas que tu t'es laissé dominer à cause de ça ! Et puis tu sais très bien que tu passeras toujours avant eux ! »
« Non pas à cause de ça. Parce-que je trouve que je pouvais au moins t'offrir ça. Et puis, tu mérites tellement plus. »
« Tu m'offres déjà beaucoup trop Tom. »


Et avant que le blond ne dise quoi que ce soit d'autre, Bill déposa une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes, mettant ainsi un terme à cette conversation. Il se rallongea tout contre son fantasme, un sourire heureux et amoureux aux lèvres. Tom était tout aussi content. Son cadeau avait plu, visiblement...




n

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.254.212) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Deutschland-erleben

    30/08/2013

    c'est magnifique ce chapitre et cette histoire. Ca m'a bien fait rire la concurrence entre Tom et Bob :p

  • Tokio-13-Hotel-13

    27/04/2013

    Tom a enfin accepter de se laisser dominer

  • léléficforever

    12/09/2012

    j'adore toujours autant trop hate de lire la suite
    ps: tom dominé un pur plaisir

  • 28-11-95--20h45-x

    13/08/2012

    Vive le tom dominé. Je lirai le reste plus tard :-)

  • 28-11-95--20h45-x

    13/08/2012

    Cetait trop fort j adore

  • 28-11-95--20h45-x

    13/08/2012

    Ho my fucking Tom

  • FicHistoryTh

    07/03/2012

    C'est un magnifique cadeau que Tom lui a fait (je parle du calin hein pas de la peluche !) et c'est vrai que ça donne envie.. Il s'aiment tellement, c'est vraiment touchant. J'adore ta façon d'écrire. Vite la suite !

  • Dreams-Haunted

    20/02/2012

    Une suite adorable, c'est fascinant de voir que leur sentiments sont toujours aussi forts après autant de temps! On en rêve tous! Et les rôles se sont enfin inversés, un moment très émouvant!

  • osth

    15/02/2012

    <3

  • Amuna28-fic

    31/07/2011

    J'ai trop aimée ce chapitre.
    MDR Bill avec ça peluche Bob.
    Tom a eu une bonne surprise pour Bill, lui qui ne voulait pas ce faire dominé.
    Finalement Bill s'est mis a faire du surf au plus grand plaisir de Tom, puisque maintenant ils partagent une même passion.
    Bon la suite maintenant :)

Report abuse